En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. Cliquez ici pour en savoir plus.

Lettre d'information


Novembre 2010 - Bienvenue au Château

Entre l’automne et l’hiver, j’ai envie de couleurs chaudes, de cheminées qui crépitent dans des intérieurs baroques richement décorés, de tables de rois où me seraient proposés les mets les plus fins et les meilleurs vins, de me perdre pendant des jours au fond d’une bibliothèque, plongée dans la lecture de l’histoire des illustres rois de France.
Avouez qu’une invitation au château est tentante…


Le plus difficile reste de choisir devant la richesse et la diversité de nos innombrables monuments : Rudesse Médiévale, charme de la Renaissance, élégance baroque du Grand Siècle, … ?

  

                      Lassay-les-Châteaux                                     Château de Chambord                         Château de Versailles

Il y en a tant que tous ne peuvent être entretenus et restaurés par l’Etat. Les français étant attachés à leurs vieilles pierres et à leur héritage culturel, de nombreuses initiatives privées ont heureusement  vu le jour, et partout en France fleurissent des domaines ouverts au public par leurs propriétaires, pour le plus grand bonheur des visiteurs que nous sommes.

Quand je vois ces monuments revivre comme au temps de leur magnificence, je vois tous les métiers d’arts, tous les architectes et artisans restaurant minutieusement ces merveilles avec talent et humilité. Je les admire et pourrais les regarder œuvrer pendant des heures sans me lasser.

Je me surprends à  m’imaginer au temps de la splendeur de certains châteaux…  Fermez les yeux, inspirez et suivez-moi dans ce voyage :

Nous sommes à la Cour de François Ier, connu pour son amour des femmes et de la bonne chaire, de la chasse et des armes, et grand amateur d’art et d’architecture.   Nous sommes  au château de Fontainebleau, rebâti par le roi. Admirez la Grande Galerie, chefs d’œuvre de l’architecture renaissance… Nous y croiserons peut-être Leonard de Vinci, invité par le roi épris des maîtres Italiens dont il acquit de très belles œuvres.

Grande Galerie Château de Fontainebleau 

Et si nous allions souper... Certes on mange encore avec les doigts, mais les notions de savoir vivre commencent à s’imposer, sûrement du fait de la présence régulière des femmes à la cour.  Un brin de délicatesse et d’élégance s’invite à la Cour : Les luths remplacent les trompettes martiales, les verres de Murano détrônent les coupes en métal, les fleurs s’invitent sur les tables, … Sentez-vous le parfum des volatiles rôtis qui nous sont servis ?

Nous quittons la Renaissance pour le Grand Siècle… Et arrivons au château de Versailles, Témoin de l’art français aux XVI Ième et XVIIIème siècles. Pas très original me direz-vous… Certes, mais tellement… Magnifique. 

Perruques poudrées, bruissements d’étoffes,  sans aucun doute nous sommes à la Cour de Louis XIV, dans la Galerie des Glaces.


Galerie des Glaces du Château de Versailles 

Nous pouvons même nous promener dans les Jardins du Palais et admirer le Potager, créé par la Quintinie pour la table du Roy, grand amateur de fruits et de légumes.

Jardins et Potager du Roy à Versailles 

Imaginez le « Grand Couvert », cérémonial quotidien où se succédaient des mets organisés en « Services », selon un rituel parfaitement orchestré. Au service des potages et entrées succède celui des rôts et salades, puis des entremets, et enfin le fruit. Plats, assiettes et couverts sont en or, en vermeil ou en argent. 

Laissons ce cérémonial pour rejoindre les Soupers de retour de chasse de Louis XV, plus simples et chaleureux

Salle à Manger Soupers Retours de Chasse Louis XV à Versailles

Saviez-vous que c’est pour ces soupers que fut créée la gastronomie française et qu’on commence à utiliser  les services en porcelaine.

 
Porcelaine de Sèvres Louis XV

Nous sommes au Siècle des Lumières, celui des Voltaire, Diderot, Rousseau, d’Alembert,... Peut-être croiserons-nous la Marquise de Pompadour, au détour d’une allée du Jardin… Peut-être nous laissera-t-elle lire quelques échanges avec Voltaire. Peut-être pourrons-nous… 

La Marquise de Pompadour

Retour en 2010, nous n’avons pas eu le temps de présenter nos hommages à Louis XVI et Marie-Antoinette. Le feu qui crépite dans la cheminée m’a fait lever les yeux de ma chronique…  Je vous écris depuis une somptueuse demeure richement décorée, je pense que Noël arrive à grands pas.

Et pour laisser la magie de Noël entrer dans nos cœurs et nos foyers, je partagerai avec vous les plus beaux souvenirs de noël que certaines d’entre vous m’ont envoyé.  Je vous donne donc rendez-vous dans la chronique parisienne « En attendant Noël ».

Tatiana pour Créations d'Antan

 

Les lettres d'informations

Ces informations sont destinées à la société Création d'Antan. En application des articles 27 et 34 de la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit de modification ou de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé par courrier électronique en adressant votre demande à creationsdantan@gmail.com