En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. Cliquez ici pour en savoir plus.

Lettre d'information


Juillet 2010 - Art Nouveau et Art Deco dans le Métro

Dans ma précédente chronique, je vous racontais comment j’ai découvert un beau jour que je passais presque quotidiennement sous une petite merveille Art nouveau, sans même la voir. Et je vous ai promis quelques précisions… 

La merveille en question est un candélabre Art Nouveau, conçu en 1900 par Hector Guimard, célèbre designer et architecte français, à l’origine de nombreux bâtiment et objets Art Nouveau.  

Les accès candélabres Guimard sont des balustrades en fer forgé surmontées d’un portique portant l’inscription Metropolitain. On les retrouve dans de nombreuses stations parisiennes et ils sont classés aux monuments historiques. 

Mais la plus impressionnante de ses réalisations pour le métro, (en dehors des édifices sublimes malheureusement détruits, et d’autres réalisations architecturales) reste selon moi l’édicule de la station Porte Dauphine, que vous pouvez admirer sur les photos. L‘accès est surmonté d’un auvent comprenant une toiture et une marquise de verre. Sa verrière en forme de V est superbement décorée de panneaux en lave émaillée d’Auvergne de couleur orange. 

Au fil des ans, d’autres architectes ont œuvré pour les accès métro. Il serait trop long de tout vous détailler, alors je ne citerai que deux types de réalisations (en vous invitant, si ces sujets vous intéressent, à visiter les sites ratp.com, symbioz.fr et lartnouveau.com) -

Les candélabres Val d’Osne, fabriqués et fondus par les Usines du Val d’Osne en 1908. Ils sont très reconnaissables avec leurs contours en frise de fer forgé -

Le mât Dervaux, candélabre Art Déco créé par l’architecte du même nom vers 1920. Ce mât où est inscrit l’abréviation Metro sur fond rouge surplombe des balustrades en fer forgé ou des entourages en pierre de taille. 

Imaginez ma surprise quand j’ai découvert les fameux candélabres Guimard à l’étranger, dans le cadre d’échanges internationaux. 

L’entourage Guimard, est exposé au MoMa de New-York, ville mythique où a séjourné notre célèbre architecte à la fin de sa vie.Mais on le retrouve aussi station Square Victoria à Montreal, station Picoas, à Lisbonne, station Bellas Artes à Mexico et stationVan Buren Street à Chicago. 

Dans le cadre de ces échanges, nous avons à notre tour la chance de pouvoir admirer les œuvres d’artistes étrangers dans nos stations.  

Les fresques en céramique (azulejos) de l’artiste espagnol Manuel Cargaleiro ornent les parois de la salle des billets station Champs-Elysées Clemenceau.

Une fresque créée par le Chamane Santos de la Torre (Mexique) est exposée station Palais-Royal / Musée du Louvres.

Et nous avons reçu une sculpture en bronze représentant une vache, symbole de la ville de Chicago. 

Désormais, je savoure avec bonheur les trajets dans le métro parisien, lequel me conduira bientôt vers d’autres merveilles dont je vous ferai part dans ma petite chronique

Tatiana pour Créations d'Antan.

 

Les lettres d'informations

Ces informations sont destinées à la société Création d'Antan. En application des articles 27 et 34 de la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit de modification ou de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé par courrier électronique en adressant votre demande à creationsdantan@gmail.com